El Seed

Charte

La Fondation a été créée en 2014 à Genève. Elle est dépositaire de l’héritage de son fondateur, l’Association Protestante Française de Beyrouth créée à Paris en 1925. Elle s’inscrit dans la tradition d’ouverture et d’accueil de l’Eglise Protestante Française du Liban créée en 1925 à Beyrouth, à laquelle elle apporte son soutien. L’éthique de la Fondation est inspirée par les principes de la Réforme protestante, parmi lesquels elle privilégie les plus pertinents pour son champ d’action : les valeurs humanistes d’égalité, de libre arbitre, de responsabilité, de partage et de confiance. La Fondation a pour ambition de décliner ces valeurs en actions au bénéfice du Liban et des différentes composantes de la société libanaise. Le but de la Fondation est d’utilité publique et non lucratif. Elle est indépendante de tout pouvoir, politique, économique ou religieux, et libre de toute idéologie.

La Fondation soutient des initiatives portées par des organisations d’intérêt général, issues de la société civile, intervenant dans un ou plusieurs des domaines suivants:

  • Social:
Initiatives en faveur du mieux-vivre, de l’autonomie et de l’intégration de personnes en difficulté ; elles visent à renforcer le tissu social et privilégient l’approche de l’économie sociale, solidaire et collaborative.
  • Culturel
: Initiatives contribuant à la redécouverte, à la mise en valeur et au partage de l’héritage culturel commun, au sens le plus large ; elles visent à faire lien et à alimenter la réflexion et le débat pour inventer l’avenir.
  • Educatif:
L’émancipation et la responsabilisation des bénéficiaires sont des objectifs essentiels de la Fondation ; elle privilégie les initiatives comportant une dimension éducative ou de formation.

Inkman

El Seed

La Fondation favorise la réflexion et l’action collectives et encourage le penser et le vivre ensemble. Elle facilite l’émergence et la mise en réseau d’idées et de projets innovants, qui contribuent à consolider une identité libanaise fondée sur les valeurs d’altruisme et de refus de la violence. La Fondation mobilise plusieurs modes de soutien, en fonction de la nature et du stade de développement du projet : humain (conseil, expertise, création de réseau, partage d’expériences, recherche de partenaires…), matériel (hébergement, support technique…), financier (don en argent, aide à la levée de fonds…). Un Comité de Sélection des projets, composé de membres croisant des expériences diverses dans une dimension internationale, examine chaque demande de soutien en fonction de critères explicites et formule des recommandations au Conseil de Fondation. Le Conseil de Fondation définit les grandes orientations de la Fondation. Il désigne les membres du Comité de Sélection et décide en dernier ressort des soutiens apportés aux projets, à partir des recommandations du Comité. Les décisions du Conseil, positives ou négatives, sont toujours motivées aux porteurs des projets qui lui sont soumis.

© 2017 La Fondation des Cèdres